Jean-Paul Daoust à Sainte-Béatrix

 

COMMUNIQUE ́
Pour diffusion immédiate

Sainte-Béatrix, le samedi 19 avril 2014, à 20h00

SHOW DE POÉSIE. Venez frémir et jubiler à l’écoute des odes passionnées de JEAN-PAUL DAOUST. Le Comité culturel de Sainte Béatrix transforme la salle du Pavillon en salle formule cabaret, décoré pour l’occasion par André Labbé, artiste de Sainte Béatrix, afin de créer une ambiance festive et chaleureuse. Sentez-vous bien à l’aise de porter une tenue vestimentaire originale pour l’occasion. Il y aura service de bar. La première partie de la soirée sera assurée par MARTIN LAPOINTE performeur-interprète de Québec haut en couleur.

Jean-Paul Daoust :
Le poète et romancier Jean-Paul Daoust est né à Valleyfield, Québec. Il a terminé un B.A. et une Maîtrise en lettres à l’Université de Montréal. Il a fait de nombreuses lectures publiques de ses poèmes. Il a publié depuis 1976 une trentaine d’ouvrages de poésie et deux romans. Il fut lauréat du prix du Gouverneur général (1990) pour «Les cendres bleues», recueil qui a été traduit en anglais (1999), en slovène et en espagnol (2003). Il fut aussi récipiendaire du prix à la création artistique en région du Conseil des arts et des lettres du Québec (Lanaudière, 1999 et 2009). «Le vitrail brisé» (2009) a remporté le Grand prix Quebecor du Festival international de la poésie 2009..

SHOW DE POÉSIE | Jean-Paul DAOUST
Sainte-Béatrix | Salle du Pavillon
SAMEDI 19 AVRIL à 20h00
DIRECTIONS:
821 Av Du Parc, Sainte-Béatrix, QC J0K 1Y0
BILLETS: 10$
RÉSERVATIONS: 450 883 3402 | culturelstebeatrix@gmail.com

 

 

Affiche finale JA_WEB

Publicités

La Quinzaine du livre 2014

C’est ce soir qu’était lancée la dixième édition de la Quinzaine du livre de Lanaudière, à la Chasse-galerie de Lavaltrie. Le nouveau président d’honneur, Jean-Paul Daoust, en a profité pour nous faire une courte lecture très appréciée par les convives.

Pour connaître toute la programmation de la Quinzaine du livre, visitez le site de l’organisme. Y seront aussi dévoilées quotidiennement les citations sélectionnées par le président d’honneur cette année.

Les heures africaines

C’est quelque chose comme un tour du monde en 132 pages. Quatorze textes comme autant d’avancées dans la géographie de l’amour et des sentiments humains. On en arpente les terres les plus désolées. On en dévale les pentes les plus abruptes. Ou alors, on en scrute l’horizon, devant lequel on est petit, plein d’espoir ou de frayeur. C’est beau, Les heures africaines. Juste et beau.

On appréciera le ton posé de Linda Amyot qui signe ici un recueil sobre et lucide, au coeur duquel les frontières sont moins territoriales que sentimentales. Du Mexique au Vietnam, passant par l’Italie et l’Irlande, quand le voyage arrête le temps, il se jette une lumière nouvelle sur l’émotion qui s’impose, dans les colères inachevées et les non-dits qui s’accumulent avant les déferlements et les tempêtes. Il faut parfois dire peu pour révéler beaucoup, ce que l’auteure maîtrise de belle façon.

Les heures africaines, c’est ça. Un tour du monde en 132 pages. Qui se termine quelque part sur la 132, justement. Comme s’il fallait toujours revenir à soi, de toute façon.

Un tour du monde qui force aussi le lecteur à prendre le temps. De revenir à lui-même.

 

+

Les heures africaines
Linda Amyot
Leméac, 2013
132 pages

Un premier livre pour Dolorès Contré Migwans

Dolorès Contré Migwans est une artiste lanaudoise d’origine autochtone. Chargée de cours à l’Université de Montréal, elle publier son premier livre, édité par L’Harmattan, intitulé Une pédagogie de la spiritualité amérindienne. Il s’agit en fait du fruit de son travail de maîtrise.

Élaborant un dialogue transdisciplinaire entre l’art vivant, la formation et la psychologie, ce livre s’adresse aux formateurs, enseignants, pédagogues, intervenants (…) qui désirent utiliser l’art symbolique dans une démarche d’accompagnement, de transmission et de transformation.

Image 12

Une médaille pour Réjean Olivier

Un honneur tout à fait mérité pour notre grand monsieur Réjean Olivier, au début du mois. Six députés lanaudois ont en effet tenu à lui rendre hommage, le premier novembre. On lui a alors remis la médaille de l’Assemblée nationale. «Chacun a témoigné de mon parcours lanaudois depuis 50 ans. J’étais très ému.», relatera-t-il.

« … votre apport à la mise en valeur de notre langue dans vos ouvrages dont Lanaudière est la muse,  est d’une grande richesse culturelle et un bijou patrimonial inestimable. »
(Nicolas Marceau, ministre des Finances et de l’Économie)

Nos plus sincères félicitations, Monsieur Olivier!

On en parle dans les médias

Le Prix TD 2013 à Michel Noël

C’est l’auteur «québécois d’origine amérindienne» Michel Noël qui a remporté le Prix TD 2013 de littérature canadienne pour la jeunesse, à la fin du mois d’octobre. Assortie d’une bourse de 30 000$, la récompense lui a été accordée pour son livre «À la recherche du bout du monde», paru aux éditions Hurtubise.

C’est un doublé pour Lanaudière puisque l’année dernière, c’est l’auteur Mario Brassard qui avait reçu le prix pour son superbe «La saison des pluies» (Soulières éditeur).

On parle du prix de Michel Noël dans les médias:

«Michel Noël remporte le prix TD 2013 de littérature jeunesse» (Radio-Canada)

«Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse – Et le gagnant est…» (communiqué)

«Le Damiennois Michel Noël remporte le prix TD 2013» (L’Action de Joliette)

Prospectus, pour une encyclopédie joliettaine

C’est qu’il travaille fort, ce cher Réjean Olivier!

Notre super-bibliothécaire régional à la retraite (comme si une retraite était possible!) travaille actuellement à une encyclopédie joliettaine qui doit être lancée en février 2014, à l’hôtel de ville de Joliette, dans le cadre des festivités liées au 150e anniversaire de la ville. Un prospectus est déjà disponible entre autres sur le site de Bibliothèque nationale du Canada.

La publication finale devrait contenir près de 900 pages, être agrémenté de 550 photos (anciennes ou contemporaines) et sera publiée gratuitement en format électronique, selon la formule privilégiée lors de l’édition du livre La Courtepointe lanaudoise, une anthologie publiée il y a quelques mois qui présentait 60 auteurs et artistes locaux.

Chapeau bas, Monsieur Olivier.

Michel Noël, finaliste du prix TD

C’est le 29 octobre prochain que nous saurons si l’auteur lanaudois d’origine amérindienne Michel Noël sera le lauréat du prix TD, qui salue l’excellence en littérature jeunesse au Canada. En effet, son récit intitulé À la recherche du bout du monde (Hurtubise) fait partie des cinq oeuvres finalistes, aux côtés de La clé à molette (Élise Gravel) , Jane, le renard & moi (Fanny Britt et Isabelle Arsenault), Mingan, mon village (Rogé et des écoliers innus) et Tu me prends en photo (Marie‐Francine Hébert et Jean‐Luc Trudel).

On en parlait dans L’Action le 19 septembre dernier: Michel Noël finaliste du Prix TD 2013 de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse.

Une lecture de Jean-François Caron

Le romancier et poète Jean-François Caron collaborera avec les musiciens Pierre-Alexandre Saint-Yves et Jean-Michel Renaud pour un événement qui entrelacera la lecture d’extraits de fictions et de poésie avec de la musique inspirée. Pendant ce happening surviendront des échanges entre poésie et musique ambiante. On assistera à un trio d’envolées improvisatoires impliquant la récupération de mots dits ou non-dits lors de cette rencontre interactive et atmosphérique. L’événement se tiendra dans le cadre des Journées de la culture à la Ville de Joliette.

Lecture et musique
À l’Arsenal
585, Archambault (face au Parc Lajoie)
27 septembre, 17 h 30 à 19 h